Les Conserves de Poissons de plus en plus ancrées chez les Français

Source : Enquête menée du 29 avril au 6 mai 2019 par CSA pour le Syndicat français des conserveries de poissons auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

Plus de 8 Français sur 10 consommateurs de conserves de poissons

Les conserves de poissons sont plébiscitées par les Français qui sont de plus en plus nombreux à en savourer.

Ils sont près de 6 sur 10 (57 %) à estimer qu’elles sont des incontournables du quotidien et 84 % à déclarer en consommer, un taux en hausse de +8 points par rapport à la précédente enquête de 2016.

 

Près de 8 Français sur 10 ont des réserves de conserves de poissons chez eux

Les conserves de poissons font partie des produits fondamentaux que les Français ont en réserve chez eux pour être sûrs d’en disposer lorsqu’ils en ont besoin ou envie.

De plus en plus de Français confient ainsi en stocker chez eux. 79 % des Français disent aujourd’hui en garder en réserve, alors qu’ils étaient encore 70 % en 2016. Ce taux grimpe à 97 % pour les consommateurs (90 % en 2016).

 

Une consommation mensuelle pour 88% des consommateurs

Les conserves de poissons sont consommées de façon régulière, au moins une fois par mois, par près de 9 consommateurs sur 10 (88%).

3 consommateurs sur 10 (30%) en consomment même au moins une fois par semaine.

Une consommation en toute saison

La consommation des conserves de poissons a lieu indifféremment tout au long de l’année pour 7 consommateurs sur 10 (70 %). Les consommateurs occasionnels, quant à eux, concentrent davantage leur consommation sur la période estivale (22 %).

 

Le thon : champion des conserves de poissons

Les consommateurs de conserves de poissons privilégient en premier lieu les conserves de thon (88% en consomment), suivies des conserves de sardines (77%) et des boîtes de maquereau (62%).

En moyenne, les adeptes des conserves de poissons varient les plaisirs en consommant 3,6 types de poissons en boîte.

Une source de nombreuses réalisations culinaires

Les conserves de poissons sont consommées sous diverses formes. Si elles sont le plus souvent utilisées comme ingrédients, par 79 % des consommateurs, elles sont également dégustées telles quelles par 50 % d’entre eux.

Lorsqu’elles sont utilisées pour composer des recettes, on les retrouve principalement dans des salades composées froides – chez 62 % des consommateurs – ainsi que sur des canapés ou des tartines (52 %), où elles s’inscrivent dans la grande tendance des apéritifs dinatoires. Elles servent également à la réalisation de plats complets à base de pâtes, de riz, … (43 %) ou encore de tartes, de quiches, etc. (39 %).

En moyenne, les consommateurs utilisent les conserves de poissons de 3,5 façons différentes.


Les conserves de poissons s’invitent dans les nouveaux instants de consommation

Les conserves de poissons accompagnent les Français tout au long de leurs repas et s’invitent de plus en plus dans les nouveaux instants de consommation.

Si on le retrouve majoritairement en entrée (70 % de consommateurs) et en plat (60 %), elles sont également de plus en plus présentes au moment de l’apéritif 40% (Vs 26% en 2016) et pour la consommation nomade (pique-nique…) 35% (Vs 30% en 2016)

En moyenne, un consommateur à l’habitude d’utiliser ses conserves de poissons pour 2,2 moments.

Un raz de marée de bonnes raisons d’en consommer !

Source : Enquête menée du 29 avril au 6 mai 2019 par CSA pour le Syndicat français des conserveries de poissons auprès d’un échantillon national représentatif de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

Un bon rapport qualité / prix pour plus de 3 Français sur 4

Le rapport qualité / prix des conserves de poissons est jugé bon par plus de 3 Français sur 4 (76 %). Une perception positive qui a gagné + 8 points en 3 ans, par rapport à la précédente enquête de 2016.

Ils sont même 13 % à le juger très bon, une proportion en hausse de + 2 points par rapport à 2016.

 

Praticité, conservation, disponibilité : les consommateurs de plus en plus conquis !

Les conserves de poissons séduisent les consommateurs pour trois raisons majeures liées à leur praticité, à leur conservation et à leur disponibilité.

Les consommateurs sont en effet 74% (vs 71 % en 2016) à expliquer leur consommation de conserves de poissons par le fait qu’elles sont pratiques et faciles à consommer ; 69 % (vs 64 %) parce qu’elles se conservent longtemps et 56 % (vs 54%) parce qu’ils en ont toujours chez eux, qu’elles sont disponibles.

 

Les Français de plus en plus convaincus par les qualités des conserves de poissons

Les Français sont de plus en plus convaincus par les qualités des conserves de poissons. Ils sont ainsi désormais au moins 4 sur 5 à se dire confiants dans leurs qualités gustatives (83 % en 2019 vs 79 % en 2016), nutritionnelles (81 % vs 76%) et sanitaires (80 vs 75%).

Ils sont également 6 sur 10 à maintenir leur confiance dans la traçabilité des conserves de poissons (60 % vs 59 % en 2016). Les professionnels sont en effet soumis à des règles strictes de traçabilité et s’engagent même au-delà des réglementations.

 

Les conserves de poisson : un plaisir au cœur de l’équilibre alimentaire

Les Français sont de plus en plus nombreux à apprécier les conserves de poissons et à être convaincus de leur incidence positive sur la santé. Ils sont ainsi 84 % à les trouver agréables au goût (vs 79% en 2016) et 83 % à dire qu’ils ont plaisir à en consommer (77% en 2016). Ils sont également plus de 4 sur 5 (81 % en 2019 vs 76 % en 2016) à s’accorder à dire qu’elles sont bonnes pour la santé et qu’elles participent à une alimentation équilibrée (83% vs 77%).

Oméga 3, vitamines et nutriments au rendez-vous

Les Français sont de plus en plus largement convaincus des qualités nutritionnelles des conserves de poissons. Une large majorité d’entre eux, 84 % (vs 80 % en 2016), s’accordent à dire que les conserves de poissons sont riches en oméga 3, et 83 % (77% en 2016) qu’elles sont riches en vitamines et nutriments.

Des achats de Conserves de Poissons en croissance

Source : KantarWorldPanel 2018 – Achats des ménages en grande distribution

Hausse des achats des ménages en valeur

(Source : KantarWorldPanel)

En 2018, les achats de conserves de poissons (hors tartinables) des ménages se sont valorisés, notamment avec la montée en puissance des exigences en matière de pêche durable, de qualité des ingrédients (bio, …) ainsi qu’avec l’augmentation des prix des matières premières. En effet, si les ventes pour la consommation à domicile sont restées stables en volume avec près de 111 000 tonnes, elles ont augmenté de +2,8 % en valeur sur 1 an, pour atteindre 995 millions d’euros.

En 2018, 92,8 % des ménages français ont acheté des conserves de poissons (hors tartinables), en moyenne 9 fois dans l’année, pour un prix moyen par achat de moins de 9 euros au kg.

 

Thon, maquereau, sardines : le trio vedette des conserves de poissons

Source : KantarWorldPanel – France Agrimer

En 2018, 85,9 % des ménages français ont acheté du thon en conserve en magasins pour un total de près de 68 000 tonnes et un prix moyen de 8,58 euros/kg. Le chiffre d’affaires total atteint 582 millions d’euros.

52,1 % des ménages français ont acheté des conserves de sardines, à hauteur de 16 746 tonnes, pour un prix moyen d’environ 10,67 euros/kg et un chiffre d’affaires total de
179 millions d’euros.

48,6 % des ménages français ont acheté de la conserve de maquereau en 2018, pour un total de 20 267 tonnes et un prix moyen de 8,34 euros/kg, pour un chiffre d’affaires total de 169 millions d’euros.

Près de 358 millions de boîtes de poissons sorties des conserveries françaises

Thon et maquereaux : n°1 de la mise en boîte en France

Source : ADEPALE

Les conserveries françaises ont fabriqué près de 358 millions de conserves de poissons en 2017. Il s’agissait principalement de 3 espèces : thon (109,4 millions de boîtes), maquereaux (107,7 millions) et sardines (73,9 millions de boîtes), auxquelles s’ajoutent divers produits tels que saumons, harengs, truites, ou encore des présentations différentes telles que rillettes, terrines, ou mousses (tartinables).

+3,9 % de chiffre d’affaires pour les conserveries françaises en 1 an

En France, les poissons sont mis en boîtes par 2 280 collaborateurs répartis sur 14 sites implantés sur le littoral français, principalement ancrés sur les côtes bretonnes et vendéennes. En 2017, les conserveries françaises ont réalisé un chiffre d’affaires de 833 millions d’euros, en hausse de + 3,9 % vs 2016.